Retraite

C’est quoi la grille AGGIR ?

Le sigle AGGIR veut dire Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources. C’est un outil qui permet d’évaluer le degré de dépendance d’une personne qui fait une demande d’allocation personnalisée d’autonomie. Comme son nom l’indique, il est classé en 6 groupes dits « iso-ressources ». Ce sont les GIR. À chacun de ces niveaux de GIR correspond un niveau de besoins d’aide pour accomplir des actes essentiels de la vie quotidienne.

Quelle est l’utilité de la grille AGGIR ?

La grille AGGIR permet de mesurer les capacités d’une personne âgée en perte d’autonomie à accomplir 10 activités corporelles et mentales et 7 activités domestiques et sociales dites illustrative. Dans le cadre d’une demande d’APA, elle est utilisée pour vérifier l’éligibilité du demandeur de l’allocation et évaluer le niveau de l’aide dont il a besoin. La grille AGGIR se présente sous la forme d’un formulaire à remplir.

A lire également : Comment calculer le montant de sa retraite ?

Cette tâche incombe à une équipe médico-sociale composée au moins d’un médecin et d’une assistante sociale. C’est cette dernière qui procède à l’évaluation du degré de dépendance de la personne âgée. Pour chacune des 17 activités, l’équipe médicale vérifie l’état de dépendance de la personne selon 3 modalités. En effet, il s’agit des variables : fait seul, fait partiellement et ne fait pas. À chacune de ces dernières, sera attribuée une cotation.

man in chair with table beside coffee

A lire en complément : Comment est évalué le degré de dépendance avec la grille AGGIR ?

Quelles sont les différentes variables des groupes d’activité de la grille AGGIR ?

Dans un premier temps, nous avons les activités corporelles et mentales qui sont composées des variables dites discriminante. D’abord, on distingue communiquer verbalement et/ou non verbalement, agir et se comporter de façon logique et sensée par rapport aux normes admises par la société. Au nombre de ces variables discriminantes, on retrouve aussi : se repérer dans l’espace et dans le temps ; faire sa toilette ; se servir et manger ; s’habiller et se déshabiller ; assurer l’hygiène de l’élimination urinaire fécale ; se lever et se coucher et aussi s’asseoir ; se déplacer à l’intérieur du lieu de vie ; se déplacer en dehors du lieu de vie et enfin utiliser un moyen de communication à distance.

Ensuite, nous avons les activités domestiques et sociales, composées des variables dites illustratives. En premier lieu, on retrouve : gérer ses affaires, son budget et ses biens. Aussi, on a : reconnaître la valeur monétaire des pièces et des billets. Dans cette catégorie, on retrouve aussi : préparer les repas ; effectuer l’ensemble des travaux ménagers ; utiliser volontairement un moyen de transport ; acheter volontairement des biens ; respecter l’ordonnance et enfin pratiquer des activités de loisir. Les 10 premières activités servent à évaluer le groupe auquel appartient le demandeur. Quant aux 7 dernières, elles servent à l’élaboration de plans d’aide.

Article similaire